La date du plan est différente de la date de la recherche
Date de la recherche
Calendrier
Format date : jj/mm/aaaa
Date de publication :
Date de fin de publication :
Cette version n'est pas la version en vigueur aujourd'hui.
Ajouter au panier
Plan à la date du


false

BOI-BA-CHAMP-30-20120912
Permalien du document


BA - Champ d'application – Territorialité

I. Droit interne

1

Les personnes domiciliées en France (sur la définition de domicile fiscal, cf. BOI-IR-CHAMP-10) sont soumises à l'impôt sur le revenu sur l'ensemble de leurs revenus agricoles, que leurs exploitations soient situées en France ou hors de France (article 4 A du code général des impôts [CGI]).

10

Les personnes domiciliées hors de France sont passibles de l'impôt sur le revenu à raison des seuls revenus des exploitations agricoles situées en France (CGI, art. 4 A et CGI, art. 164 B).

20

Pour l'application de l'impôt sur le revenu, la France s'entend de la France métropolitaine et des départements d'outre-mer.

30

En application des dispositions de l'article 158-1 du CGI, les bénéfices agricoles réalisés hors de France doivent obligatoirement être déterminés selon le mode réel.

Par suite, un agriculteur qui possède des exploitations en France et hors de France ne peut être imposé selon le mode forfaitaire que pour ses revenus de source française, si du moins la moyenne des recettes annuelles réalisées en France, calculée dans les conditions prévues à l'article 69-I du CGI n'excède pas le montant prévu au I de l'article 69 du CGI.

II. Droit conventionnel

40

Les règles de territorialité définies par le droit interne français ne sont applicables que sous réserve des conventions internationales.

Le détail des conventions fiscales conclues par la France figure au BOI-INT-CVB.

Les commentaires administratifs qu'appelle la mise en œuvre du droit conventionnel en matière d'impôt sur le revenu sont exposés au BOI-INT-DG. Il est seulement précisé ici que, dans la plupart des cas, les conventions ou accords fiscaux particuliers prévoient que les bénéfices d'une exploitation agricole sont imposables dans l'État où l'exploitation est située. Il résulte de cette règle, qu'en principe :

- les bénéfices agricoles réalisés dans un pays lié à la France par une convention internationale, ne sont pas imposables en France ; ils doivent néanmoins être déclarés pour calculer, le cas échéant, selon la règle dite «  du taux effectif » (cf. BOI-IR-LIQ-20-30-30), le taux de l'impôt applicable aux autres revenus éventuels imposables en France ;

- les bénéfices agricoles réalisés en France par un résident d'un État lié à la France par une convention internationale sont imposables en France dans les conditions indiquées au BOI-IR-DOMIC-10-20-10 au II-A-2.

Toutefois, certaines conventions prévoyant des dispositions particulières dérogeant à ces principes, il faut toujours prendre connaissance des conventions à appliquer pour vérifier les règles à mettre en œuvre.


© Ministère de l'Économie et des Finances

Vous êtes :

Le bureau JF2A de la Direction Générale des Finances Publiques vous répondra dans les meilleurs délais en posant votre question à l'adresse suivante : bureau.jf2a-bofip@dgfip.finances.gouv.fr

Nous vous invitons à vous connecter au site impots.gouv.fr et à vous rendre dans les espaces suivants :