La date du plan est différente de la date de la recherche
Date de la recherche
Calendrier
Format date : jj/mm/aaaa
Date de publication :
Date de fin de publication :
Cette version n'est pas la version en vigueur aujourd'hui.
Ajouter au panier
Plan à la date du


false

BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-20130225
Permalien du document


RFPI - Revenus fonciers - Dispositifs Besson-ancien et Lienemann

1

Remarques :

Du nom de Louis Besson, ministre chargé du logement du 4 juin 1997 au 27 mars 2001.

Du nom de Marie-Noëlle Lienemann, ministre chargée du logement du 27 mars 2001 au 7 mai 2002.

L'article 96 de la loi de finances pour 1999 n° 98-1266 du 30 décembre 1998 a mis en place un dispositif d'incitation fiscale en faveur des propriétaires bailleurs pour les locations de caractère intermédiaire.

Pour les logements anciens, l'avantage prenait la forme d'un relèvement de 14 % à 25 %, puis à 40 %, du taux de la déduction forfaitaire pendant une période minimale de six ans. Ce dispositif a été codifié au e du 1° du I de l'article 31 du code général des impôts (CGI) alors en vigueur.

Depuis la suppression de la déduction forfaitaire de 14 %, intervenue à compter de l'imposition des revenus de l'année 2006, la déduction forfaitaire majorée a été remplacée, à compter de l'imposition des revenus de l'année 2006, par une déduction spécifique au taux de 26 % (article 76 de la loi de finances pour 2006, n° 2005-1719 du 30 décembre 2005). Cette déduction est mentionnée au j du 1° du I de l'article 31 du CGI.

L'article 39 de la loi n° 2006-872 du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement a mis fin à la possibilité pour les bailleurs de bénéficier pour la première fois du dispositif « Besson ancien » pour les baux conclus à compter du 1er octobre 2006. Ce dispositif reste toutefois applicable après après cette date, sous certaines conditions.

Le dispositif « Besson-ancien » est examiné à la sous-section 1 de la présente section (BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-10).

10

Le I de l'article 11 de la loi de finances pour 2002 (n° 2001-1275 du 28 décembre 2001) a complété le dispositif « Besson ancien » en y ajoutant une mesure destinée à favoriser la location de logements dans le secteur social (dispositif « Lienemann »).

L'avantage fiscal, qui est subordonné à des conditions de loyers et de ressources plus strictes que pour les locations du secteur intermédiaire, a pris la forme, pour les logements neufs comme pour les logements anciens, d'une majoration de 14 % à 60 % du taux de la déduction forfaitaire pendant une période de trois ans reconductible.

Le dispositif « Lienemann » a été supprimé à compter du 1er janvier 2005, conformément à l'article 109 de la loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale. Les engagements en cours à cette date continuent cependant de produire leurs effets mais, à l'expiration du délai de trois ans, aucune prorogation ne peut être effectuée.

A l'issue de la période de trois ans en cours au 1er janvier 2005, le propriétaire peut bénéficier, sous certaines conditions, de la déduction spécifique de 26 % prévue au j du 1° du I de l'article 31 du CGI (loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005, art. 109).

Le dispositif « Lienemann » est étudié à la sous-section 2 (BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-20).

20

L'article 75 de la loi 2000-1352 du 30 décembre 2000 (loi de finances pour 2001) permet aux propriétaires qui ont demandé le bénéfice de la déduction spécifique prévue au j du 1° du I de l'article 31 du CGI (dispositif « Besson ancien », sous-section 1, BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-10) ou qui, pour les investissements réalisés avant le 9 octobre 2002, ont opté pour la déduction au titre de l'amortissement prévue au g du 1° du I de l'article 31 du CGI (dispositif « Besson neuf », sous-section 2, BOI-RFPI-SPEC-20-10-20) de suspendre leur engagement de location pour mettre le logement à la disposition de l'un de leurs ascendants ou descendants (ou d'un ascendant ou descendant de l'un des associés de la société propriétaire).

Ce dispositif spécifique est étudié à la sous-section 3 (BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-30).


© Ministère de l'Économie et des Finances

Vous êtes :

Le bureau JF2A de la Direction Générale des Finances Publiques vous répondra dans les meilleurs délais en posant votre question à l'adresse suivante : bureau.jf2a-bofip@dgfip.finances.gouv.fr

Nous vous invitons à vous connecter au site impots.gouv.fr et à vous rendre dans les espaces suivants :