La date du plan est différente de la date de la recherche
Date de la recherche
Calendrier
Format date : jj/mm/aaaa
Date de publication :
Date de fin de publication :
Cette version n'est pas la version en vigueur aujourd'hui.
Ajouter au panier
Plan à la date du


false
ATTENTION:

BOI-IR-DECLA-20-20-20120912
Permalien du document


IR - Etablissement de l'impôt - Les déclarations - Déclarations complémentaires à la déclaration d'ensemble

Les déclarations complémentaires sont jointes, s'il y a lieu, à la déclaration d'ensemble des revenus.

I. Déclarations afférentes aux revenus provenant d'activités non salariées

1

Les contribuables passibles de l'impôt sur le revenu dans les catégories des bénéfices industriels, commerciaux et artisanaux (BIC), des bénéfices non commerciaux (BNC) et revenus assimilés et des bénéfices agricoles (BA) doivent produire, indépendamment de leur déclaration d'ensemble, une déclaration spéciale donnant le détail de leurs revenus professionnels ou assimilés et accompagnée, le cas échéant, des documents exigés par la loi (1° de l'article 172 du code général des impôts).

10

Il est rappelé qu'en application du 3° de l'article 172 du code général des impôts (CGI), les déclarations relatives aux revenus provenant d'une activité professionnelle non salariée sont souscrites par celui des époux qui est le titulaire de ces revenus (cf. BOI-IR-CHAMP-20-10).

A. Pour les bénéfices industriels et commerciaux

20

Il s'agit des déclarations suivantes :

Les obligations déclaratives en matière de BIC sont traitées à BOI-BIC-DECLA.

B. Pour les bénéfices non commerciaux

30

Il s'agit de la déclaration2035 (CERFA n° 11176) et de la déclaration n° 2035-LIASSE (CERFA n° 00000) [notice 2035-NOT (CERFA n° 50532)] souscrites par les contribuables placés sous le régime de la déclaration contrôlée.

Les obligations déclaratives en matière de BNC sont traitées à BOI-BNC-DECLA.

C. Pour les bénéfices agricoles

40

Il s'agit des déclaration suivantes :

  • déclaration n° 2139 (CERFA n° 11144) et ses tableaux n° 2139 A (CERFA n° 11145), 2139-B (CERFA n° 11146), 2139-C (CERFA n° 11693), 2139-D (CERFA n° 11695), 2139-E (CERFA n° 11741) [notice n° 2139-NOT (CERFA n° 50521)] : déclaration de résultat et annexes souscrites par les exploitants soumis au régime simplifié d'imposition ;

  • déclaration n° 2143 (CERFA n° 11148), ses tableaux annexes n° 2144 (CERFA n° 11149) à 2154 (CERFA n° 11722) : déclaration et annexes souscrites par les exploitants soumis au régime réel normal ;

  • déclaration2342 (CERFA n° 10264) avec une partie commune à l'ensemble des départements souscrite par les forfaitaires et une partie personnalisée par département ;

  • déclaration n° 2079-RTA-SD (CERFA n° 12977) : cette déclaration permet de déterminer le crédit d'impôt en faveur du remplacement temporaire (pour congé) de l'exploitant agricole, imputable sur l'impôt sur le revenu.

Les obligations déclaratives en matière de BA sont traitées à BOI-BA-DECLA.

50

Les agriculteurs soumis au régime du forfait et disposant de revenus non agricoles doivent, au plus tard le 1er mars (sous réserve d'éventuelles prorogations de délais), souscrire une déclaration d'ensemble provisoire de leurs revenus dès lors que leurs revenus non agricoles encaissés au cours de l'année précédente les rendent passibles de l'impôt sur le revenu, eu égard notamment à leur situation de famille. Cette déclaration est limitée à ces seuls revenus. A la rubrique des bénéfices agricoles, en cochant la case appropriée sur la déclaration d'ensemble des revenus n° 2042 (CERFA n° 10330), le contribuable indique simplement que l'exploitation est normalement soumise au régime du forfait (cf. BOI-BA-DECLA-10).

Les revenus non agricoles sont immédiatement imposés selon la procédure normale. Cette taxation est ensuite révisée dès que sont connus les résultats de l'exploitation agricole.

II. Déclarations afférentes aux autres revenus

A. Pour les traitements et salaires

60

Pour bénéficier de la déduction du salaire brut des intérêts d'emprunt contractés pour souscrire au capital d'une société nouvelle ou d'une société coopérative ouvrière de production (SCOP) issue d'une société nouvelle, le salarié doit indiquer le salaire ou la rémunération perçu après imputation des intérêts déductibles payés annuellement. L'attestation de la société créée et le document délivré par l'organisme prêteur doivent être également joints à la déclaration d'ensemble des revenus conformément à la notice explicative n° 2041-GA (CERFA n° 50142) (cf. BOI-RSA-BASE-30-40).

B. Pour les revenus fonciers

70

Les déclarations suivantes détaillées à BOI-RFPI-30 sont jointes le cas échéant à la déclaration d'ensemble :

  • de la location de locaux non meublés (loyers, fermages), autres que ceux concernés par la déclaration 2044 spéciale ;

  • des redevances d'affichage, l'usage de certains bien tels qu'étangs, cours d'eau, etc.

Remarque : cette déclaration n'est pas remplie si les revenus fonciers perçus proviennent uniquement des parts de sociétés immobilières non passibles de l'impôt sur les sociétés et non dotées de la transparence fiscale ou de sociétés immobilières de copropriété transparentes ;

  • les propriétaires qui ont opté pour la déduction au titre de l'amortissement des logements neufs ;

  • les propriétaires qui bénéficient d'une déduction spécifique au titre des dispositifs Scellier intermédiaire ;

  • les propriétaires d'immeubles spéciaux :, immeubles classés monuments historiques, immeubles situés dans un secteur sauvegardé ou assimilé pour lesquels le bénéfice de déduction des charges Malraux est demandé ou immeubles détenus en nue-propiété, Scellier ZRR ou Robien ZRR ;

  • imprimé n° 2044-EB (CERFA n° 11639) : Statut du bailleur privé - engagement de location : ce formulaire doit être rempli par tout propriétaire, personne physique ou société non soumise à l'impôt sur les sociétés, qui souhaite bénéficier d'une déduction au titre de l'amortissement (Robien recentré ou Borloo neuf) ou des réductions d'impôt sur le revenu (Scellier, Scellier outre-mer). Il doit être joint à la déclaration des revenus fonciers.

C. Pour les plus-values de cession de valeurs mobilières

Les obligations déclaratives en matière de plus-values de cessions valeurs mobilières sont examinées à BOI-RPPM.

80

Les gains soumis à l'impôt sur le revenu doivent être mentionnés sur les déclarations suivantes :

  • déclaration n° 2074 (CERFA n° 11905) [notice 2074 NOT (CERFA n° 50789)] souscrite par les contribuables qui réalisent des opérations imposables en application de l'article 150-0 A  du CGI ;

  • déclaration n° 2074-II-DOM (CERFA n°11707) [notice n° 2074 II DOMNOT (CERFA n° 50791)] à souscrire par les résidents dans les DOM pour bénéficier du taux réduit applicable aux opérations sur des droits sociaux ;

  • déclaration n° 2074-IMP (CERFA n° 13801) [notice n° 2074-IMP-SD (CERFA n° 51307)] à déposer par les impatriés qui prennent leurs fonctions à compter du 1er janvier 2008 pour bénéficier d'une exonération d'impôt sur le revenu à hauteur de 50 % du montant de certaines plus values de cessions de valeurs mobilières et droits sociaux réalisés jusqu'au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de leur prise de fonction en France ;

  • déclaration n° 2074-DIR (CERFA n° 13062) [notice n° 2074-DIRNOT (CERFA n° 51171)] à souscrire par les dirigeants d'une PME européenne qui cèdent les titres de leurs sociétés en vue du départ à la retraite pour bénéficier de l'abattement pour durée de détention pour le calcul de la plus ou moins-value de cession ;

  • imprimé n° 2074 NOT BIS (CERFA n° 50790) : pour récapituler les plus-values ou les moins-values et les obligations déclaratives à l'impôt sur le revenu ;

  • formulaire n° 2074-CSG RECAP (CERFA n° 14222) [notice n° 2074 – CSG NOT (CERFA n° 50789)], au caractère facultatif pour faciliter le calcul des montants à reporter sur la déclaration d'ensemble n° 2042 (CERFA n° 10330) ainsi que le suivi des pertes ;

  • déclaration n° 2041-SPS1 (CERFA n° 14225) pour récapituler l'ensemble des gains taxables aux prélèvements sociaux lorsque le montant des cessions du foyer fiscal excède le seuil minimum d'imposition à l'impôt sur le revenu fixé à l'article 150-0 A du CGI ;

  • déclaration n° 2041-SPS2 (CERFA n° 14223) pour faciliter le calcul des montants à reporter sur les déclarations 2042 ainsi que le suivi des pertes. Ce document a un caractère facultatif.

90

Les gains exonérés d'impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux doivent être déclarés sur les imprimés suivants :

  • déclaration n° 2074-CSG (CERFA n° 14224) [notice n° 2074 – CSG NOT (CERFA n° 51466)] à souscrire dès lors que le total des cessions de valeurs mobilières, droits sociaux et assimilés n'excède pas le seuil minimum d'imposition à l'impôt sur le revenu fixé à l'article 150-0 A du CGI.

L'obligation de souscrire cette déclaration est levée si, d'une part, une seule des opérations suivantes a été réalisée :

  • cessions de valeurs mobilières et droits sociaux ;

  • clôture d'un PEA ;

  • profits financiers (profits ou pertes sur le MATIF, les bons d'option et marchés d'options négociables et parts de FCIMT ;

    L'obligation de souscrire cette déclaration est levée si, d'autre part, les gains ou pertes ont été intégralement calculés par les établissement financiers ;

  • déclaration n° 2041-SP (CERFA n° 12483) pour préciser les gains de cession imposables uniquement aux prélèvements sociaux.

100

Les plus-values en sursis d'imposition ainsi que les éléments nécessaires à leur détermination sont mentionnés sur la déclaration n° 2074-I (CERFA n° 11705) [notice n° 2074–NOT (CERFA n° 50789)].

D. Pour les revenus encaissés hors de France métropolitaine et des départements d'outre-mer (DOM)

110

La déclaration n° 2047 (CERFA n° 11226) [notice n° 2047 NOT (CERFA n° 50545)] doit être souscrite pour :

  • les revenus de valeurs mobilières françaises déposées dans une banque étrangère qui encaisse les dividendes ;

  • les revenus de valeurs mobilières étrangères payés par chèque ordinaire émis à l'étranger et ne précisant pas la cause du paiement.

En revanche, les revenus de valeurs mobilières étrangères déposées dans une banque française ne doivent pas faire l'objet d'une mention séparée.

L'annexe n° 2047-SUISSE spécifique aux salaires suisses doit être jointe à la déclaration des revenus encaissés à l'étranger n° 2047 (CERFA n° 11226).

Remarque : Pour les contribuables bénéficiaires de revenus exonérés de l'impôt français par l'effet d'une convention internationale, cf. BOI-INT-DG.

III. Déclarations afférentes à certaines réductions ou crédit d'impôt

A. Réductions d'impôt pour investissement outre-mer

120

La déclaration n° 2042-IOM (CERFA n° 14220) doit être souscrite au titre des réductions d’impôt pour investissements outre-mer.

Ces réductions d'impôt sont évoquées à BOI-IR-RICI.

B. Crédit d'impôt suite au remboursement de la taxe additionnelle au droit de bail

130

L'imprimé 2042-TA (CERFA n° 11488) est rempli en cas de cessation ou interruption de la location d'un bien dont les loyers courus du 1er janvier au 30 septembre 1998 ont été soumis à la fois à la taxe additionnelle au droit de bail et à la contribution additionnelle à la contribution représentative du droit de bail (cf. BOI-RFPI). 

IV. Déclarations à souscrire dans certaines situations particulières

A. Comptes ouverts, utilisés ou clos à l'étranger

140

Les obligations déclaratives liées aux comptes ouverts, utilisés ou clos à l'étranger sont commentées à BOI-CF-CPF-30-20.

B. Contrat d'assurance-vie souscrit auprès d'un organisme établi hors de France

150

L’article 1649 AA du CGI institue une obligation déclarative à la charge des personnes physiques qui souscrivent des contrats d’assurance-vie auprès d’organismes d’assurances ou assimilés établis hors de France.

Les souscripteurs sont tenus de déclarer en même temps que leur déclaration de revenus, les références du ou des contrats, les dates d’effet et de durée de ces contrats, ainsi que les avenants et les opérations de remboursement effectuées au cours de l’année civile précédente.

L’article 344 C de l’annexe III au CGI précise que la déclaration, établie sur papier libre et jointe à la déclaration de revenus, doit indiquer pour chaque contrat :

  • l’identification du souscripteur : nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance ;

  • l’adresse du siège de l’organisme d’assurance ou assimilé et, le cas échéant, de la succursale qui accorde la couverture ;

  • la désignation du contrat, ses références et la nature des risques garantis ;

  • le moment à partir duquel le risque est garanti et la durée de cette garantie ;

  • les dates d’effet des avenants et des opérations de dénouement total ou partiel, survenus au cours de l’année civile.


© Ministère de l'Économie et des Finances

Vous êtes :

Le bureau JF2A de la Direction Générale des Finances Publiques vous répondra dans les meilleurs délais en posant votre question à l'adresse suivante : bureau.jf2a-bofip@dgfip.finances.gouv.fr

Nous vous invitons à vous connecter au site impots.gouv.fr et à vous rendre dans les espaces suivants :